Ca mitonne !

02/04/14

Le Richer, petit frère de L'Office - Paris 9

La blogsphère et les journalistes foodistes se sont excités sur cette nouvelle adresse du 9ème arrondissement. Je n'ai pas vraiment compris pourquoi une fois sortie de table.

Le lieu en lui-même est très ... brut. Les murs ont été laissés tel quel après l'arrachage d'un supposé papier-peint dont il a fallu gratté les derniers morceaux. Les miroirs ont volontairement un aspect usé par le temps.

On veut donner l'illusion de la simplicité comme chez beaucoup d'ailleurs : retoursà des basiques, sans chichi etc. Ok mais ici c'est de la simplicité déguisée en snobisme, une carte imprimée sur une feuille blanche format A4, des serveurs type hipster avec la barbe et la bogossitude certes, mais répétant les instructions des cuisines "alors il s'agit d'une variété de truc machin chose". Et sinon, on peut avoir plus de détails comme son goût ? Bah non. Rien, ils ne savent pas en dire plus.

Nous commandons une Volaille braisée au vin rouge, pomme de terre et melilot, et un Mulet noir poêlé, timbale de zita et moules de bouchot, crème de laitue. Quand ils arrivent, et après avoir eu le temps de bien taper dans la corbeille à pain, ça donne ça :

le richer plat

le richer plat 1

Visuellement, les assiettes se ressemblent alors que l'on a une viande et un poisson. Marre de cette frénétique écume que l'on retrouve partout surtout quand elle ne sert à rien car aucun goût pour la mienne. Les saveurs sont là pour les autres éléments, c'est bon mais l'intitulé est bien trop pompeux pour le résultat servi. Si vous cherchez les moules de bouchot, moi aussi.

En dessert, je choisi une Crème de mascarpone, agrumes, shortbread et bergamote, ma complice du jour le Sablé cacao, ganache chocolat au lait, poires et glace au cerfeuil.

le richer dessert 1

le richer dessert 2

Ca nous plaît. Les dressages sont beaux, c'est coloré et soigné. Le mien m'a beaucoup plu avec ce melting pot d'agrumes : orange, orange sanguine, zestes de citron vert. Pas trop sucré, juste comme il fallait. La version du dessert chocolaté est un peu decevante, pas assez gourmande pour une accro au cacao, et il nous a fallu replonger le nez dans la carte pour se rappeler du goût de la glace. Toujours à cause de cette attente.

L'addition est celle d'un restaurant parisien, comptez 25-30€ par personne pour une entrée/plat/dessert accompagné d'une carafe d'eau. Le souci, ressortir du restaurant avec l'envie de croquer dans un bagel. On mange bien mais, tout en lenteur, attendant entre chaque plat de longues minutes. Bref, belle déception et quand on sait que Le Richer est le petit frère de L'Office, petit bistrot qui m'avait, lui, laissé un excellent souvenir, on hésitera pas la prochaine fois à aller de l'autre côté du trottoir.

Le Richer, service de 12h à 14h30 et de 19h30 à 22h30

2, Rue Richer - 75009 Paris (pas de téléphone)

Posté par mllecherry à 15:04 - RESTAURANTS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire