Ca mitonne !

08/12/14

Bo-Bun au Le Petit Cambodge

Le blog reprend du service après de longs semaines d'absence.

Pour me faire pardonner, je me devais bien de vous faire partager une petite adresse bien sympathique du 10ème arrondissement de Paris. Non loin du canal Saint Martin et en face de l'Etablissement Français du Sang de l'hôpital Bichat, se trouve Le Petit Cambodge.

Tables hautes et tabourets style industriel, ampoules qui tombent du plafond, la décoration est plutôt légère et très peu asiatique.

Tout le contraire de votre bol de Bo-Bun qui débordera de vermicelles, de nems, de crevettes, de porc et/ou de boeuf en fonction de votre commande. Avec ces carottes, son chou, ses cacahuètes croquantes et sa coriandre fraîche, oh ouiiii, enfin un VRAI Bo-Bun !

Accompagnez-le d'une citronnade gingembre-menthe et vous vous échapperez un instant de la grisaille parisienne pour moins de 20€. Alors qui dit mieux ?

Le Petit Cambodge

Vous pourrez également déguster des spécialités telles qu'un plat de porc au caramel ou boeuf à la citronnelle, des currys faits avec du lait de coco, et des soupes.

Le Petit Cambodge - 20 rue Alibert - 75010 Paris


18/06/14

Les éclairs de génie de Christophe Adam

Depuis le temps qu'on en parle, depuis le temps que je traîne vers le métro Saint Paul sans avoir l'occasion, ni le temps de franchir le seuil de la boutique-bijouterie de Christophe Adam. Enfin j'y suis allée au 14 rue Pavée, voici ce que j'y ai vu, acheté et goûté !

La boutique : toute petite, toute en longueur. Dans la rue, pas grand monde et dès que l'on entre, nous voilà dans une petite foule composée de fans, de gourmands et de touristes. Les éclairs sont présentés dans une vitrine, dans leur plus simple appareil. Pas de chichi, ils sont juste posés, là, sous nos yeux. Et tout le monde dit "Oh c'est beau", "Oh celui là il est beau", "Oh lala" et autres variantes ... Si joli, que l'on ne sait que choisir.

On se calme vite rapport au prix. Sachant qu'un éclair au chocolat basique dans une boulangerie parisienne coûte en moyenne 2€, ici, c'est minimum 5€. Comme pour les Fées Patissières, il se justifie car 1/ c'est Christophe Adam qui les a fait (et toc), l'ancien chef pâtissier de Fauchon a réussi à faire de cette pâtisserie française très classique et historique un vrai petit must-have 2/ les détails du dressage des éclairs 3/ les matières premières utilisées.

EDG

Je me lance et craque pour 4 éclairs. Deux fruités, deux chocolatés.

Le casse-croûte exotique dans son petit emballage de mini-sandwich est garni d'une chantilly de chocolat Jivara, d'une compotée mangue passion et zest de citron vert. Je dois dire que c'est celui que j'ai le moins apprécié, peut-être car le mélange choco-fruit ne m'a jamais enchanté.

casse croute exotique

Le fraisier avec sa ganache montée à la pistache d'Iran, des fraises gariguettes et son biscuit imbibé de fleur d'oranger est exquis, très fondant avec cette pistache onctueuse et très parfumée.

fraisier

Le praliné choco-noisette et sa composition de pâte à tartiner est le plus sage des éclairs. Un peu chocolaté, avec un super goût de noisettes, bien garni de crème pâtissière, il est ultra simple et en même temps c'est celui qui vous fera retourner en enfance.

praliné noisette

Le meilleur pour la fin avec le passion-framboise. J'étais loin d'imaginée que cette crème au fruit de la passion allait autant me plaire. Déjà son glaçage m'avait fait succombé, il est pailleté ! La petite framboise-touch est juste suffisante pour avoir un peu de croquant, cet éclair est très estival.

passion framboise

Alors est-ce que ça vaut le coup ? Oui, ils sont beaux, ils sont bons, voir même très bons, vous pouvez y aller, vous trouverez forcément un petit bijou de pâte à choux à votre goût.

L'Eclair de Génie
14 rue Pavée - 75004 Paris - 01 42 77 85 11
Galerie Commerciale du Passy Plaza - 53 rue de Passy - 75016 Paris 

16/06/14

Cabillaud et lentilles à l'estragon

Voilà une recette aussi simple que saine, et dont la préparation se fait dans un temps record, moins de 15 minutes !

Les lentilles font partie de la famille des légumineuses, les légumes secs, et plusieurs variétés existent dans le monde. Chez nous, la plus connue est la lentille verte AOC du Puy-en-Velay ou encore, la lentille verte du Berry. La lentille rouge est, elle, cultivée en Champagne. Quant aux lentilles blondes et corail, elles sont produites en Afrique et au Moyen-Orient. Cette petite graine est très riche en fer, parfait pour les personnes souffrant d'anémie, mais aussi beaucoup de magnésium et de vitamine B.

Si vous les achetez sèches, en sachet, il vous faudra les rincer sous l'eau rapidement, pour ensuite les faire cuire doucement dans de l'eau pendant un bon moment. La difficulté sera d'obtenir des lentilles fermes (ne se transformant pas en purée dans votre casserole) et suffisamment cuites pour être moelleuses à l'intérieur. Sinon vous aurez l'impression de croquer du riz cru ...

Beaucoup s'acccordent à dire qu'en plus d'être plus pratique et rapide, les lentilles en conserve ont la particularité de se consommer avec leur jus de cuisson dans lequel se trouve tous les minéraux. Alors déculpabilisons ! Pour cette recette, j'ai ouvert deux boites ;)

Quant au cabillaud, il vous suffira de placer les filets dans un plat allant au micro-ondes avec un filet d'huile, un peu de jus de citron, sel, poivre et estragon en feuilles. Filmez le plat et faites cuire entre 6 et 7 minutes 30 à pleine puissance, en fonction de l'épaisseur des filets.

Cabillaud lentilles

Cette recette du micro-onde peut fonctionner avec tous les poissons blancs, à vous de jouer avec les épices, d'ajouter des rondelles de tomates et du basilic pour une version méditérranéenne par exemple.